INVESTIR

Pourquoi investir en Allemagne ?

Au sein de la zone EURO, l’Allemagne est, et restera encore longtemps la première puissance économique en EUROPE et sera dans les 5 premières économies mondiales du XXI siècle.
Le taux de chômage de 4.11% dans le Bade-Wurtemberg (seule la Bavière avec 3.9 % fait mieux – données Avril 2011) est remarquable et le PIB y est de 35 930 € par habitant contre 23600 € par habitant dans l’U.E et 29 000 € par habitant en France. Ainsi, la richesse produite et la conséquence de ces bons indicateurs économiques sont une plus-value immobilière pour le court et moyen terme.

Limitrophe à la France, le Bade-Wurtemberg forme avec la Bavière et la Rhénanie-Westphalie, le moteur économique de l’Allemagne.
Concernant le choix de l’habitat, en Allemagne 67% des habitants sont locataires contrairement aux pays du Sud de l’Europe comme la France, l’Italie ou l’Espagne.

Une pression fiscale mesurée : du fait de la bonne santé économique du pays, de la gestion rigoureuse des deniers publics, la fiscalité est beaucoup plus simple. La taxe foncière est payée par le locataire et des droits de succession moitié moins élevés qu’en France. Pas de CSG et de RDS (15.5% en France) sur les revenus fonciers.

Exonération totale des plus-values immobilières après 10 ans contre une exonération après 30 ans en France (à partir de 2012).
Des frais d’acquisition moins élevés qu’en France : frais de mutation de 5% dans l’ancien contre 7.2% en France.
Un régime fiscal avantageux : déduction des revenus fonciers de toutes les charges d’exploitation (l’intégralité des intérêts sur toute la durée du prêt, des travaux d’entretien, frais d’assurance, frais de rénovation, frais de gestion et d’administration…), l’amortissement du bien.
Les déficits fonciers ne sont pas plafonnés (pour les travaux ou bien montage financier avec crédit in fine) contrairement à la France.
Une jurisprudence qui est plus favorable qu’en France et qui protège les propriétaires : garantie des loyers.
Un pouvoir d’achat immobilier plus grand qu’en France : dans de nombreuses villes allemandes, le prix au m² est évalué à partir de 1 500 € le m² sans travaux. L’immobilier en Allemagne a un potentiel de revalorisation de 2% à 10% par an selon les villes.
Un rendement locatif plus élevé qu’en France (à partir de 4,5% net).

Afin d’optimiser ses investissements, il faut jouer la carte de la diversification, « ne pas mettre tous les œufs dans le même panier » ; investir en Allemagne fait donc partie d’une bonne gestion de son patrimoine.

 

En conclusion :

 

La fiscalité de l’immobilier allemand pour un résident français est un véritable outil d’optimisation fiscale !